Heart of gold

04 décembre 2018

Love on

J’ai rencontré quelqu’un …
Bien malgré moi je me suis fait submerger, quelques paroles, quelques sourires et c’était terminé, j’étais cuit. Mode love enclenché… Depuis je n’arrête pas de penser à elle, elle est formidable, très jolie, bosseuse, ingénieure en amélioration continue, elle a de l’avenir et je pense que je lui plais un petit peu, le langage corporel est universel.
Cependant, aucun de nous deux ne fera le premier pas j’en suis convaincu, certaines choses nous éloignent, différence de culture, différence d’âge, c’est peu et c’est beaucoup…
Alors j’essaye de ne plus penser à elle, mais devinez quoi, ça marche pas de masses…
Je suis heureux et triste en même temps.
Je serais très probablement amené à la revoir dans le cadre de mon travail puisqu’elle est une de nos clientes…
Wait and see…

 

AC/DC (Paris 1979) [13]. Girls Got Rhythm

Posté par heartofgold à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 novembre 2018

Rat des villes et rat des champs

Ha ouais… T’es certaine de vouloir raviver ce genre de souvenirs ? D’un autre côté je me dis que si tu le fais c’est peut-être que tu penses encore un peu à moi, à moins que ce ne soit simplement par curiosité, j’aime à penser que ta vie est tellement épatante aujourd’hui que tu regardes les choses du passé avec une bienveillante affection mêlée d’une toute petite petite petite pointe d’amertume… Mais sans regrets.
Je me permettrai tout de même une toute petite mise en garde, avec affection et sans amertume ; Si tu plonges longtemps ton regard dans l'abîme, l'abîme te regarde aussi…
Adieu, encore…

 

Toi

Posté par heartofgold à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2018

Oui bon, ça fait un moment mais j'ai pas une minute ou presque...
J'ai pas parlé des vacances parce que c'était bof, j'ai pas parlé de la reprise parce que c'était chaud et je parle pas du froid parce que ça fait chier.
Aujourd'hui grosse journée, beaucoup de route, deux journée de travail faites en une, mais au final un client très satisfait.
Faut que je fasse gaffe, je commence à m'endormir sur la route...que je fasse gaffe ou que je monte un peu le son...

 

Motorhead - Overkill

Posté par heartofgold à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2018

Il était temps...

Officiellement en VACANCES!!!

"Holiday" By Green Day

Posté par heartofgold à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2018

L'aveugle

Alors j’étais là et je jouais Jésus oué Jésus… Ça devait être au tout début des années 90 et tous les gamins des cantons alentours qui allaient au catéchisme se trouvaient expédiés au pèlerinage de notre Dame de Liesse. C’était quelque chose, des centaines de personnes en ce temps-là, aujourd’hui il ne rassemble plus qu’une poignée de vieux quelques week-ends par ans… bref ! J’étais Jésus… Et j’avais pas du tout envie d’être Jésus dans cette scène de reconstitution de la vie du Christ, moi, le gamin timide et pas du tout sûr de lui !  Mais voilà, j’avais été désigné et j’étais Jésus…
On jouait une scène dans laquelle Jésus guérit un aveugle, et bien que cet aveugle soit un homme dans les évangiles, on avait confié le rôle à une fille d’à peu près mon âge.
J’étais suivit de disciples et ça me donnait un sentiment d’importance malgré la grande timidité qui m’étreignait. Nous marchions sur le bord du chemin mes disciples et moi puis alertés par des appels nous nous approchions de notre aveugle. On l’avait affublé d’une cape sensée lui servir de manteau et d’un bandeau symbolisant sa cécité. Après quelques paroles (d’évangile) je devais lui arracher le bandeau et ho miracle, la vue était revenue ! Sauf que ses fin  cheveux châtains s’étaient emmêlés autour du bandeau et qu’en le lui enlevant, hé bien j’en ai arraché quelques-uns… Juste après la petite grimace de douleur, et devant le comique de la situation, elle s’est mise à pouffer de rire, découvrant son beau sourire nullement gâché par les bagues de son appareil dentaire… Je souriais de la voire sourire, d’abord gêné de lui avoir fait mal, puis entrainé par son hilarité je riais de bon cœur. Les disciples criaient et fêtaient le miracle pendant que mon cœur se mettait à battre effrontément et que je découvrais les sentiments amoureux… Il me semble que c’est la première fille pour qui j’ai développé des sentiments. Y avait pas internet en ce temps, pas de portable, inutile de dire qu’après cette journée, nous ne nous sommes jamais revu.

Je ne sais pas pourquoi j’ai repensé à ça aujourd’hui, peut-être parce que ça ne va pas fort avec Melle C, j’avais rangé cette anecdote dans un coin très reculé de mon cerveau et je m’étais promis de la sauvegarder. Je me suis souvenu de son visage, comment a-t-il fait pour émerger près de 25 ans plus tard ? Un vrai miracle…

 

 

Luc 18:35-43

Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle qui mendiait était assis au bord de la route. Entendant une foule arriver, il demanda ce qu’il y avait. On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait. Il s’écria: «Jésus, fils de David, aie pitié de moi!» Ceux qui marchaient en tête l’interpellaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle: «Fils de David, aie pitié de moi!»
Jésus s’arrêta et ordonna qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda: «Que veux-tu que je fasse pour toi? – Seigneur, que je voie!» Et Jésus lui dit: «Vois. Ta foi t’a sauvé.» À l’instant même, l’homme se mit à voir, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu.
Et tout le peuple, voyant cela, adressa ses louanges à Dieu.

Posté par heartofgold à 23:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]


04 août 2018

J'm'emmerde...

 

 

11 - Jeté à l'eau

Posté par heartofgold à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2018

Madame C préfère aller faire un barbecue chez sa soeur plutôt que de passer la journée avec moi le jour de mon anniversaire... Au début je dois admettre que je m'en foutais un peu mais quand j'ai réalisé, ça m'est resté en travers de la g...orge...

Posté par heartofgold à 22:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juillet 2018

Pauvre France.

J'ai plus le temps et plus trop l'envie de causer ici, ça va revenir, j'me fais pas d'soucis!
Je sais plus si je l'ai écris mais j'ai eu ma qualif' de chef d'équipe et le salaire qui va avec, la semaine prochaine je serai responsable d'un petit chantier et j'occupe une place importante sur un autre chantier bien plus gros. En août j'aurai également une place importante sur un très gros chantier et j'ai hâte d'y être même si le rythme sera un peu cassé par les vacances.
Il fait chaud, il n'a quasiment pas plus depuis deux mois.
L'équipe de France a gagné la coupe du monde, le centre ville est jonché d'immondices, les gens font des dizaines de kilomètres en voiture en oubliant un instant le gasoil hors de prix, l'augmentation du gaz etc. J'ai vu un mec passer en courant devant chez moi avec le maillot officiel de l'équipe à 85 balles sur le dos, dès demain il regardera le prix du maillot avec les 2 étoiles à 90 balles sur internet qu'il pourra se payer dès que son rsa sera tombé.
Y avait encore pas mal de monde en centre ville, tous ceux qui ne se lèvent pas demain pour bosser. Moi je me lève à 5h et je suis content.
Les gendarmes viennent de passer en trombe, sûrement du grabuge en centre ville, ça finit toujours en bagarre et en dégradation. C'est comme ça ici, y a énormément de misère sociale dans cette ville.
Je suis content pour la coupe mais j'arrive pas à être heureux, tout ça n'a aucun sens, l'impression que le pays va mal surpasse toute cette agitation et cette liesse populaire éphémère.
Mon grand père avait pour habitude de dire "pauvre France" quand il trouvait que quelque chose n'était pas "normal". C'est un bon titre.

Posté par heartofgold à 22:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 juin 2018

Je ne lis plus. Je ne lis plus et ça me chagrine ! C’est pas la première fois que j’ai une période « sans » mais ça m’inquiète quand même, j’ai peur de ne pas remettre le pied à l’étrier !
Je ne lis plus mais faut dire que j’ai des circonstances atténuantes !

La première c’est que j’ai acheté une maison à rénover et ça c’est du boulot, surtout quand on en a déjà un de boulot ! J’ai sous-estimé la fatigue, le temps de réalisation etc. Au début je pensais qu’il me faudrait entre trois et cinq ans pour tout finir, aujourd’hui je pense qu’il me faudra dix bonnes années. Quand on achète, tout le monde trouve ça super, on nous promet des coups de mains à n’en plus finir, des week-ends à travailler tous ensemble, allez les gars, comme en 40 ! Sauf qu’au final y a plus personne, passé le déménagement, tous barrés comme une volée de moineaux ! Pas grave, je ferai tout tout seul, la gloire n’en sera que plus grande :)

La seconde circonstance c’est le changement de travail ! J’avais un boulot tranquille que je maîtrisais plus que bien, un petit atelier de fabrication, des horaires fixes… Monotone parfois mais pépère ! Le nouveau job c’est pas pareil ! Pas d’horaire fixe, des heures de route, le travail s’effectue parfois par forte chaleur, humidité, au bruit, dans des endroits exigus, au-dessus du vide etc, je suis souvent épuisé physiquement et les week-ends paraissent bien courts parce qu’évidemment je travail à la maison…

Toutefois ça m’a permis d’évoluer, j’ai trouvé un nouveau rythme, c’est vrai que je travail presque tout le temps mais ça m’a poussé à devenir adulte et j’ai enfin un but dans la vie ! Ou plutôt plusieurs ! Des petits buts tout simples, des petits bonheurs qui n’ont l’air de rien mais qui suffisent à rendre heureux ! Finir de payer ma maison, atteindre l’âge de la retraite, en profiter, voyager, partir en vacances, jardiner, faire pousser des trucs et les bouffer en se disant que ça n’a pas le même goût qu’au super marché, peut-être même aller à la pêche un jour avec quelques bières bien fraîches dans la bourriche, rentrer et trouver une personne souriante avec qui j’aurai décidé de partager tout ça, une gonzesse pas compliquée qui aimera rire, cuisiner les trucs que je ferai pousser, voyager, partir en vacances et lire des livres…

renaud cent ans

Posté par heartofgold à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2018

Jésus m'aime qu'y disent...

Je rentrais du boulot, il était déjà trop tard à mon goût, je venais de passer mon entretien annuel et j’étais vraiment en vrac dans ma tête, énervé et dépité à la fois…
Enfin j’arrive dans ma toute petite ville qui n’est plus qu’un bourg et au premier feu rouge je m’arrête. D’abord distrait, repensant à la journée passée, mes yeux finissent par tomber sur le poteau supportant le feu tricolore, sur lequel, je vous l’donne Emile, on a collé cet autocollant : Jésus t’aime, oui toi ! Blanc sur fond rouge. Couleurs plus souvent associés au communisme qu’à la parole divine…
c’est je genre d’autocollant qu’on s’attend à voir aux états unis, ça paraîtrait normal… Mais chez nous on se dit que « tiens, les témoins de jéhovah sont passés par là »…
Jésus m’aime. Ok. Je voudrais bien le croire. Mais là je suis dans une période de ma vie où il faudrait m’envoyer un signe franchement concret…

 

Nirvana - unplugged - Jesus doesn´t want me for a sunbeam/ with intro

Posté par heartofgold à 20:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]